La “Happy Story” De Mate, street artist britannique

La “Happy Story” de Mate, street artist au Cambodge

 

L’art en hommage aux méritants

Mate, street artist anglais, pa peint le portrait de Tuy “Kay Kay” Sobil, fondateur de l’organisation caritative Tiny Toones à Phnom Penh, au Cambodge.
Il est certain que lorsque deux artistes s’engagent pour une cause commune, le monde devient meilleur.

 

You are a street artist. You have worked on a similar positive experience. We would like to share your story.

Le fondateur de Tiny Toones  Tuy “Kay Kay” Sobil
En 2018, Mate a peint au Cambodge le portrait de  Tuy “Kay Kay” Sobil

Tiny toones, quand le Hip Hop mène à l’école

 

En dix ans d’existence, Tiny Toones a aidé plus de 15 000 enfants avec des résultats incroyablement positifs:
En effet, 80 % de ses élèves, dont beaucoup avaient abandonné l’école ou n’y étaient jamais allés, retournent à l’école publique.
De plus, 96 % d’entre eux ont trouvé un emploi intéressant et des milliers ont réussi à se tenir à l’écart des gangs, de la drogue et de la criminalité.

Tuy “Kay Kay” Sobil, l’homme derrière Tiny Toones

 

Tout a commencé avec neuf enfants des rues sans avenir. Tuy “Kay Kay” Sobil, qui a failli gâcher le sien, a commencé à offrir à ces enfants des cours de breakdance.

Né dans un camp de réfugiés en Thaïlande, créé pour ceux qui fuyaient la guerre civile au Cambodge, Sobil et sa famille se sont installés à Long Beach, en Californie, aux États-Unis.
Malgré des débuts difficiles, il a bénéficié d’une bonne éducation, d’un suivi de la part de ses parents et a ainsi eu de nombreuses opportunités en Amérique.

Quand les occasions perdues mènent à de grandes actions

 

Sobil explique que c’est sa déception face aux opportunités gâchées dans sa vie qui l’a poussé à créer le centre de hip-hop.
“”On m’a donné tellement d’opportunités dans la vie après que j’ai déménagé en Amérique. C’est ma faute si j’ai tout gâché et si j’ai fréquenté les mauvaises personnes.
Lorsque j’ai été expulsé au Cambodge, j’ai vu que ces enfants n’avaient rien, pas même le bon départ que j’ai eu. Tout le monde me disait que je n’arriverais à rien, alors quelle chance avaient-ils ? demande Sobil.

“C’est devenu mon rêve d’être comme un grand frère. Je voulais les aider à traverser la rue, à atteindre l’autre côté de l’enfance sans tomber dans les mêmes problèmes que moi”.
Avec plus de 100 enfants rejoignant le centre chaque jour, nul doute que Sobil est le grand frère qu’il voulait être.

Il lui a fallu une semaine pour achever ce superbe portrait réaliste et tout le monde, KK en tête, est submergé par l’ampleur qu’il dégage. .

Un impact visuel pour un public plus large

 

La fresque est instantanément devenue une “icône” du centre, pour la fierté de Mate, de Sobil et des enfants.

Comme le souligne Sobil : “À l’avenir, je veux que Tiny Toones dispose d’installations plus grandes et de meilleure qualité afin que nous puissions ouvrir nos portes à toute la communauté et former tous les enfants qui ont besoin d’une éducation, d’amour et de soutien. Je veux aider plus d’enfants à passer de l’autre côté.

 

rendre son prochain visible

Maximiser l’exposition et la sensibilisation du public au dur travail accompli par Sobil est la clé pour atteindre ces nouvelles étapes. La peinture de Mate contribue indéniablement à la réussite. Outre les sourires et le bonheur sur les visages, elle permet d’acquérir un public plus large, d’être relayée et donc plus d’argent.

Lorsque l’amitié, le respect et l’art unissent les gens pour une cause commune, l’homme est à son acmé. Cela rend les gens heureux, simplement. Bravo.

DRIP’IN s’engage sur les histoires les plus “heureuses”

 

DRIP’IN s’engage à publier la “Happy Story” de chaque artiste, les 3 histoires les plus positives étant déterminées par leur nombre de likes.

Le gagnant recevra une lithographie en acier gratuite de son œuvre, et les 2 gagnants suivants recevront une impression giclée de qualité musée gratuite de leur œuvre.

L’artiste est le premier artiste à recevoir une lithographie en acier.

 

Partgaez votre "Happy Story"

14 + 13 =

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ articles

GRAFFITI

GRAFFITI

Le graffiti a toujours fait partie de l’homme, quel que soit le point d’origine de ces traces de l’homme pour les hommes.

Festival des Arts Urbains de Saigon – Jam Avril 2021

Festival des Arts Urbains de Saigon – Jam Avril 2021

Performance exceptionnelle Les 24 et 25 avril prochains, DRIP'IN et l'Institut français du Vietnam ont l'honneur de vous inviter à un grand événement de street-art dans les jardins de la Résidence de France ! Lors de cette performance exceptionnelle, les 6 meilleurs...

Street art

Street art

Le street art, plus grand mouvement artistique global, continue sa progression sur tous les continents et dans tous les pays du monde.